<

Elections communales à Schaerbeek: le PS veut que Clerfayt s'occupe de sa tirette

'M.Clerfayt... et votre tirette?' C'est la question adressée par les femmes du...
Voir la suite...

Paul Magnette modernise la Loi relative à la Coopération internationale belge

Aujourd'hui le conseil des Ministres a approuvé l'avant projet de loi du...
Voir la suite...

Di Rupo: L'Europe ne va pas décider pour tous les citoyens

Elio Di Rupo refuse de suivre les recommandations de la commission européenne voulant supprimer l'indexation de salaire ou modifier l'âge...
Voir la suite...

News  articles en ligne: 131 Partagez

Di Rupo: L'Europe ne va pas décider pour tous les citoyens
Date: 28.06.2012  |  Source: www.lesoir.be

Elio Di Rupo refuse de suivre les recommandations de la commission européenne voulant supprimer l'indexation de salaire ou modifier l'âge de la pension. Ca ne plaît pas à l'Open VLD. L'Open VLD reproche au Premier ministre de vouloir une Europe à la carte notamment en matière d'indexation des salaires en Belgique ou sur le recul de l'âge de la pension. Elio Di Rupo s'en défend.

"Si l'on plaide pour plus d'Europe, on ne peut alors le faire à la carte", avait lancé le chef de groupe Open VLD à la Chambre, Patrick Dewael, enjoignant dans la foulée le Premier ministre, Elio Di Rupo d'appliquer les recommandations de la Commission européenne visant l'indexation des salaires en Belgique, ou le recul de l'âge de la retraite.

"Je fais partie de ceux qui veulent plus d'Europe, mais plus d'Europe ne veut pas dire que c'est la Commission européenne qui va décider pour tous les citoyens", a répliqué le Premier ministre, rappelant qu'une recommandation, comme son nom l'indique, n'avait pas de caractère contraignant.

M. Di Rupo a répété devant les députés que la Belgique n'entendait nullement modifier son système de pensions, mais œuvrer plutôt à mieux faire coïncider âgé légal et âgé effectif de départ à la retraite. Il a également rejeté toute suppression du système d'indexation.

"La recommandation de la Commission sur ce sujet est trop prescriptive ou restrictive", a-t-il jugé, à la veille du sommet européen où les 27 seront appelés à endosser ces recommandations de la Commission aux Etats membres.

La note de Van Rompuy "n'est pas à prendre ou à laisser"

Le Premier ministre Elio Di Rupo relève plusieurs "éléments très importants" dans la note préparée par le président du conseil européen Herman Van Rompuy en vue du sommet européen de jeudi et vendredi à Bruxelles, mais elle n'est pas "à prendre ou à laisser".

"C'est une note d'initiation à la discussion", a-t-il souligné mercredi devant le Parlement en réponse aux demandes de son partenaire gouvernemental de l'Open VLD, lequel veut voir le gouvernement belge apporter son "plein soutien" à la note rédigée par l'ancien Premier ministre belge.

Tous les titres

 

Haut de page